• Manon de Viluso

La mobilité douce, késako ?

La mobilité douce (ou dite « active ») désigne les moyens de transports “propres” et respectueux de l’environnement. Cela comprend les déplacements à pied, en vélo, à trottinette, en rollers… Elle se place en troisième position derrière la voiture et les transports en commun.

L’Union Européenne s’est fixée un défi : se déplacer plus vite tout en respectant l'environnement. Le transport, secteur économique clé en Europe est le deuxième émetteur de gaz à effet de serre.


Les différentes mobilités douces

Le développement de la mobilité douce diffère selon les villes, et cela dans l’ensemble de l’Europe. Cela est dû à plusieurs facteurs : à la politique de ...Lire la suite.