Rechercher

La femme entrepreneuse ou entrepreneurE ?

Tout d’abord, comment nomme-t-on une femme qui entreprend ; « entrepreneuse » ou « entrepreneure» ?


Je me suis posée la question et j’ai trouvé cet article de « Les Echos start » (lien) qui a également traité cette question sous le côté étymologique.

Mais est-ce vraiment une simple question étymologique ou plutôt une question sociétale ?


Ce n’est pas nouveau, la place de la femme en général dans notre société et ceci même dans les pays les plus développés reste encore ambigüe. La place de la femme dans l’écosystème de l’entreprenariat représente assez bien la société dans laquelle elle vit.

Quand je dis « société » cela prend en compte le pays, la culture, la religion … où "elle" se trouve. Dans certains pays comme l’Allemagne ou la France, l’entreprenariat féminin augmente. Aujourd’hui les startups dirigées par des femmes connaissent moins de faillites que celle dirigées par des hommes, en revanche les « success stories » sont souvent dans des startups dont les dirigeants sont des hommes.

Pourquoi ? Cela s’explique souvent par le fait que notre société patriarchale, donne une confiance (inconsciente) aux hommes, ils osent plus se lancer et y aller « à fond ». Quand ça réussi c’est avec éclat, tout comme les levées de fonds qui sont plus élevées dans les startups d’hommes que celle de femmes.


Un point important à prendre en compte est également le secteur. En effet, il y en a certain dans lesquels les femmes entreprennent plus que les hommes et inversement. Les startups dans le secteur de l’alimentation, du textile et de la beauté sont dominées par des femmes alors que celles dans le secteur de la finance, de la mobilité et de l’agriculture sont dominées par des hommes. Si nous regardons de plus près, cette constatation est le reflet de la société dans laquelle nous vivons. En effet, la femme est encore (trop) souvent associée à ces domaines. Cela nous renvoie à la femme au foyer d’autrefois, pour qui sa vie était d’élever les enfants et de s’occuper de la maison; quant à l’homme il se devait d’être viril et endosser le rôle de chef de famille qui ramène l’argent.





Nous pouvons tout de même constater que la place de la femme évolue tout comme l’écosystème startup. Aujourd’hui même si les femmes sont en minorité dans l’entreprenariat, elles commencent tout de même à se faire une place et même dans des secteurs encore très masculins.

Le chemin à parcourir pour que la femme soit à égalité par rapport à l’homme dans l’entreprenariat est encore long et sinueux mais nous sommes sur la bonne voie.


NDLR : Cet article a été écrit suite à mon retour d’expérience, j’ai travaillé auparavant dans une fintech et aujourd’hui je suis co-fondatrice de la startup Viluso qui appartient au secteur de la mobilité.

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à envoyer un mail à : hello@vilsuo.com