top of page
  • Vincent de Viluso

Brésil: une mobilité à l'image du pays.

Pourquoi les premières lignes de métro brésiliennes n'ont été inaugurées qu'en 1970 ? Le retard du Brésil face à la mobilité urbaine, creuse-t-il les écarts sociaux au sein de la population ?



Une mobilité encore très tournée vers la voiture individuelle

Tout d’abord, dans les années 80 la population urbaine n’était que de 67 % (120 millions), et le bus était pratiquement le seul moyen de transport dans les grandes agglomérations. Aujourd’hui 85 % (160 millions) de la population vit en ville. De plus, rares sont les villes dotées d’un plan de mobilité urbaine.


Par ailleurs, l’industrie automobile met sur le marché 200 000 véhicules par mois, ce qui perpétue le couple voiture-ville et oblige les...Lire l'article.

bottom of page